Dans les derniers jours, dit le Seigneur,

Je répandrai mon Esprit sur toute chair. 

Vos fils  auront des visions et vos vieillards des songes. 

Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes,

Dans ces jours là je répandrai

mon Esprit et ils prophétiseront.

                                                                                                                                                                      Actes 2 :17, 18

 

Qui Sommes-nous   Comment servons-nous   Calendrier d'Evénements   Galérie     Ressources  

Historique du Département

Le MIFEM en 1800

Alors qu’il est vrai que le MIFEM n’est devenu un Département en part entier qu’en 1995, L’Eglise Adventiste du 7e jour dès ses début a reconnut l’importance du travail des femmes.

Les Ministères des femmes a commencé en 1898 quand Madame Sarepta Myrenda Irish Henry, en correspondance avec Ellen G. White, ont parlé « des Ministères des Femmes ». C’est alors qu’elle reçu une autorisation de la Conférence Générale et travailla en tant que Missionnaire accréditée , elle devint la première responsable des Ministères de la Femme a la Conférence Générale.

Le MIFEM en 1900

Il n’a été trouvé aucun document reprenant les activités des MIFEM de 1900-1970. Cette période est appelée «  années du silence ». La première commission qui étudia le rôle des femmes dans l’Eglise fut formée en Septembre 1973 et s’est rencontrée à Mohaven en Ohio.

En 1990, 35 femmes représentantes des femmes venus du monde entier se retrouvèrent en Pennsylvanie ; a la suite de cette rencontre, il a été demandé a la Conférence Générale de nommer des Directrices de MIFEM a tous les niveaux de l’organisation, Ces Directrices MIFEM devaient identifier, évaluer et développer des stratégies pour répondre aux besoins des femmes.

 

 L’émergence du MIFEM

Le Conférence Générale, lors de sa session d’Utrecht a marqué une étape importante pour le Département de MIFEM. En juillet 1995, la session a voté le MIFEM comme un Département  a part entier, et Madame Rose Otis fut élue Comme Directrice à la Conférence Générale.                    

Le MIFEM Aujourd’hui

Ce qu’il est…

  • Une opportunité pour faire des femmes des vrais disciples de Jésus
  • Un cadre qui prend compte et satisfait les besoins spirituels, émotionnels, physiques des femmes de l’Eglise.
  • Un cadre où les femmes sont encouragées   à  mettre en pratique leurs dons et talents à développer leur potentiel pour leur participation a la mission de l’Eglise.
  • Un cadre pour soulager les femmes qui ont été victimes du divorce, abus et solitude.
  • Un forum pour  adresser les thèmes et les problèmes de l’heure concernant les femmes.
  • Un lieu ou les femmes sont encouragées  à participer a tout les aspects de la vie de l’Eglise et du Ministères,  à participer dans le bien être de leur famille et de toute la  communauté
  • Un cadre ou les jeunes femmes sont encadrées pour devenir utiles dans la vigne du Seigneur.

Le MIFEM veut l’inclusion de tous les programmes

Le MIFEM reconnait que les femmes ont des talents et des dons du Saint Esprit, et veut les aider à les découvrir et à les utiliser pour la gloire de Dieu.

Ce qu’il n’est pas

  •  C’est ne pas nouveau dans l’Eglise Adventiste, car depuis ses débuts l’Eglise Adventistes à bénéficier des Ministères des Femmes. En 1898, les Ministères des femmes étaient dirigés par la Sœur Sarepta M.I Henry, avec les encouragements de la Sœur Ellen White. Malheureusement après la mort de cette Directrice a la Conférence Générale et de la sœur White le Département est mort avec elles. C’est seulement 100 ans après que ce Département fut ressuscité  de ses cendres.
  • C’est ne pas un forum des femmes qui se plaignent contre leurs employeurs ou simplement contre les hommes.
  • C’est ne pas un lieu pour promouvoir l’égalité des droits pour les femmes même si l’égalité est importante.
  • C’est ne pas une plate forme pour préparer la consécration des femmes, même si chaque femme doit utiliser ses talents pour l’avancement de l’œuvre de Dieu et que chaque œuvre est importante devant Dieu.
  • C’est ne pas un mouvement anti- homme le MIFEM n’exclu pas mais il inclut tout homme qui veut travailler pour l’épanouissement des femmes.

 

 

 

La Philosophie

Le Département du Ministère des Femmes s’engage à présenter de défis, à équiper, à encourager et à nourrir les femmes adventistes pour qu’elles fassent leur part dans la prédication de l’évangile.

« Le seigneur a une tache importante pour les femmes comme pour les hommes.  Elles doivent occuper leur place en ces temps de crise.  Elles peuvent accomplir une tache au sein des familles que les hommes ne peuvent faire, une œuvre qui touche l’intimité des cœurs.  Leur participation est une nécessité. »  (Ministère de la Bienfaisance).

La Mission

La responsabilité primordiale du Département est de nourrir, de faciliter, et de soutenir les femmes dans leur expérience chrétienne en tant que disciples du Christ et membres de son corps l’église.  Le Département, de concert avec l’administration et les autres Départements partage la responsabilité de développer une stratégie de l’évangélisation et donner le moyen aux femmes de l’église d’élever le Christ aux yeux de tous.

 

  

Past. Ambroise Fumakwa The WCUM president
Past. Bruno Mukinay The WCUM General Secretary
Elder Landu Kinkela Treasurer
Today is